QUELQUES INCONTOURNABLES

  • Gamaret de Pellegrin et Empreinte de Novel (Genève)
  • Sylvanner de Mann (Alsace)
  • Viré Clessé cuvée Loris de Dananchet (Bourgogne)
  • Faugères de Barral (Languedoc)
  • Rosetta de Maxime Magnon (Corbières)
  • Champagne Colin
  • Etc.

LES PLATEAUX DE DÉGUSTATION

  • Os à moelle et toasts
  • Quessadillas
  • Piadine
  • Charcuteries ibériques
  • Fromages affinés
  • Amuse-bouches (tapas) faits maison
  • Foie gras fait maison
  • Saumon fumé maison

#01 – LE CLIN D’ŒIL POUR DÉGUSTER DU VIN

Mettez le nez dans votre verre et reconnaissez si l’odeur est plaisante ou non, si elle donne envie ou pas. Une fois en bouche, prenez le temps. Que ressentez vous ? Une agréable sensation ? La même saveur que l’odeur ? Une bouche qui râpe ? Une agréable sortie ?

#02 – LE CLIN D’ŒIL POUR DÉGUSTER DU VIN

Le goût reste une affaire personnelle, alors « écoutez » ce que vous ressentez. L’étiquette ne prouve rien : ce n’est pas parce que c’est un grand cru d’un château réputé que l’on doit forcément le trouver appréciable. Ce n’est pas non plus parce qu’il est cher ou vieux qu’il est bon. Comme la diversité est grande, éloignez-vous de connaissance et osez l’aventure.

LA DÉGUSTATION EST L’HISTOIRE D’UN INSTANT…

ET L’APPRÉCIATION EST SUBJECTIVE.
CE MOMENT EST FAIT DE PARTAGE, DE BONHEUR… COMME POUR TOUT AU FINAL.
UN BON VIN, EN BONNE COMPAGNIE, DANS UN BEL ENDROIT… ET C’EST LE PARADIS !

OUVERT DU LUNDI AU SAMEDI DE 17H À MINUIT